Menu

Beauté de l’expression Et magie des mots – Part III –

Colonnes sculptées… Différence entre un atlante, une cariatide et un télamon

Les trois termes désignent, en architecture grecque et romaine, des statues humaines (généralement une figure de femme en tunique longue ou sculpture d’homme représentant une divinité ou un Titan) soutenant sur leurs épaules ou sur la tête une corniche ou un entablement, et servent le plus souvent d’ornementation aux portes d’entrée des immeubles, à soutenir un balcon, un escalier ou pour agrémenter une cheminée.

 

Avec la différence que :
   

Un atlante (en mémoire d’Atlas, le dieu de la mythologie grecque qui porte le ciel sur ses épaules) : statue maculine soutenant une corniche, un entablement ou un balcon, se dit uniquement pour les statues d’hommes

 

Une cariatide ou caryatide (du grec « Karuatides », femmes de la ville de Caryes*, en Laconie, Grèce) : ce terme s’emploie surtout pour les figures féminines (et parfois même pour une statue d’homme) tenant lieu de colonnes ou de pilastres et soutenant, le plus souvent sur la tête, une corniche, une architrave, un balcon… (*Quand les Grecs ont vaincu la ville de Caryes, alliée à la Perse, ses hommes furent tués et les femmes, réduites en esclavage, devaient porter de lourds fardeaux… d’où le nom de « cariatide » donné à ces femmes colonnes.)

 

Les deux termes (atlante et cariatide) ont pour synonyme « télamon ».

 

Pour les distinguer l’un de l’autre (par exemple une rangée de statues alternant hommes et femmes servant de piliers et supportant l’architrave d’un temple grec ou égyptien) on dit une « cariatide féminine » ou  une « cariatide masculine ». Seul le mot cariatide s’emploie pour les deux figures. « Une force, une résistance, une tolérance, une immobilité de cariatide. » « La patience de cette femme est une vraie cariatide soutenant le bonheur de la famille. »


Télamon (du grec « talân », supporter) : terme générique pour désigner toute figure humaine (une cariatide ou un atlante) supportant sur ses épaules ou sur la tête une corniche ou un entablement… 

Cueillette du jour (Mardi 12 Janvier 2010)

Locutions familières

Ce n’est pas de la roupie de sansonnet : C’est une chose de qualité. Synonyme de : Ce n’est pas de la camelote… Ou encore : Ce n’est pas de la crotte de bique
C’est de la bagatelle, de la camelote, du toc : Ouvrage mal fait, marchandise de mauvaise qualité ou de peu de valeur. 
Bijou de pacotille : Faux bijou, bijou en toc. « Un héros de pacotille. »

Ce n’est pas du menu fretin : S’emploie quand on parle de personnes et de choses dont on sous-estime à tort l’importance et la valeur.

Avoir du bagou (de « bagouler », parler inconsidérément) : Être effronté.
Bagou : Locacité effrontée tendant parfois à faire accroire, à duper ou à faire illusion. « Quel bagou de nous mentir de la sorte ! » « Il a un de ces bagous cet élève ! Mais il est adorable. »

« Il est difficile de trouver deux feuilles d’arbres indiscernables et encore moins deux arbres d’un jardin absolument identiques. Ainsi les êtres humains… » (Note de lecture) 

« Il scrute tout à la loupe de son regad analytique. Il en saisit la vérité avec une précision remarquable… Rien ne lui échappe d’essentiel ou d’accessoire. » (Idem.) 

« Tout le monde écoutait fasciné… La consternation et la surprise se peignaient sur les figures en d’étranges expressions. » (Exercice de style)

Lexique
Entablement 
(terme d’architecture) : Partie qui surmonte une colonnade et comprend l’architrave, la frise et la corniche.
Colonnade : File de piliers sur une ou plusieurs rangées formant un ensemble architectural.
Colonne, pilier, support, poteau, pilastre, fut, colonnette. Ornements, moulures, chapiteau, tambour, soubassement, cannelures d’une colonne.
Colonne adossée 
(ou engagée) : Colonne partiellement intégrée dans un mur (pilastre). Colonne sculptée : Voir plus haut « Atlante, cariatide, télamon ». 
Cinquième colonne 
(de la guerre d’Espagne, 1936-1939, où une « cinquième colonne » composée de civils soutenait de l’intérieur les « quatre colonnes » du général Mola qui attaquaient Madrid) : Services secrets d’espionnage ennemi sur un territoire… Citoyens luttant au sein d’un État pour un autre État hostile, ou membres d’une organisation sympathisant avec la cause ennemie.

Synonymes de colorer : Teindre, teinter, revêtir de couleur, colorier, badigeonner, barioler, peinturlurer… orner, nuancer, farder, enluminer.

 Cueillette du jour (Samedi 16 Janvier 2010)

Laquais, serviteur, domestique, groom, estafier, majordome, valet de pied, valet de chambre, factotum…

Groom : Anciennement, palefrenier, petit laquais d’écurie. Sens moderne, jeune domestique en livrée, chargé de faire les courses dans un hôtel, un restaurant (synonyme de chasseur).
Factotum (du latin fac totum « fais tout ») : Intendant qui fait tout à la maison. Employé sans fonction précise qui assume des charges multiples et variées auprès de quelqu’un.
Larbin : Domestique, valet, individu servile.
Estafier : Anciennement, laquais armé qui portait le manteau et l’épée de son maître, lui tenait l’étrier. On disait : C’est un estafier ! pour « un drôle, un homme rusé et un peu fripon, dont il fallait se défier ». Estafier signifie aussi un « souteneur de lieux publics, de femmes débauchées ».
La valetaille (familier ou péjoratif) : Ensemble des valets d’une maison, un hôtel, une institution, un cercle. La valetaille de la cour, du pourvoir…
Majordome (du latin médiéval major domus « chef de maison ») : Chef des domestiques d’une maison, responsable du service intérieur de la maison d’un prince ou d’un souverain.

Homme de chambre, domestique, laquais, majordome, secrétaire particulier, serviteur, valet (anciennement écuyer au service d’un seigneur), valet de pied (qui voyageait avec le prince ou un seigneur pour le servir), valet de chambre (autrefois domestique chargé du service personnel du maître, aujourd’hui domestique attaché au service personnel des maîtres de la maison), valet de ferme (ouvrier agricole), valet de chiens à pied, valet de chien à cheval (s’occupent des préparatifs de la vénerie et des chiens dressés pour la chasse à courre du renard, du sanglier ou du lièvre), valet d’écurie (chargé du soin des chevaux), homme de chambre, intendant, assistant, secrétaire…

Les valets du prince.

Le serviteur des deux lieux saints (La Mecque et Médine) : De l’arabe « Khâdem el Haramayn », le serviteur ou le gardien des deux villes saintes de l’Islam. Titre qu’on donne de nos jours au souverain de l’Arabie Saoudite (qui est actuellement le roi Fahd Ibn Abdelaziz Al Saoud).

Le larbin des industriels (le valais, le laquais des industriels).

Servante, bonne, femme de chambre, femme de ménage, employée de maison.

Locution
Au mépris de : Sans tenir compte de… sans avoir égard à… ne faire aucun cas de… « Il tenta de passer les frontières au mépris de tous les dangers… de s’évader de prison au mépris de tous les risques. » « Il fume au bureau au mépris de tout règlement. » Faire, décider une chose, signer un document, conclure un accord au mépris des droits de l’homme… du sens commun… des principes de justice… de liberté, d’égalité et de fraternité qui fondent la République… de la dignité humaine ! « J’ai agi selon ma conscience et fait ce que je croyais juste et bien au mépris de toutes les convictions. »

De guingois (locution adverbiale) : De travers, qui n’est pas droit, est très mal fait ou qui s’écarte de ce qui devrait être.

Il y a du guingois dans cette construction (dans cette affaire, dans ce bureau) : Il y a quelque chose qui ne semble pas droit, qui cloche, a l’air de travers.

Avoir l’esprit de guingois : Avoir l’esprit de travers, tordu.

Aller, marcher de guingois : Aller de travers, marcher obliquement, en crabe. « Tout va de guingois. » (Victoire Hugo) : Tout va mal. « Les affaires vont de guingois depuis que l’ancien patron a pris sa retraite. » « Les rues du vieux Montréal avec ses façades et ses pavés de guingois rivalisent de charme avec les plus beaux quartiers de la ville. » (Notes de lecture)

Un regard de guingois : Regard oblique.

Regarder une personne ou quelque chose de guingois : La regarder obliquement, de travers. « Il pousse la porte sans frapper, me regarde de guingois, un bout de sourire au coin des lèvres. C’est sa façon d’afficher sa satisfaction. » (Yasmina Khadra, L’Attentat)


Avoir le cœur sur la main (expression empruntée de l’arabe méditerranéen) : Être généreux. L’équivalent français de Être tout cœur… très généreux, plein d’affection, de dévouement.

Avoir le cœur sur les lèvres (expression d’origine arabe) : Être franc et sincère, qui ne sait rien cacher.

Avoir le cœur au bord des lèvres : Se sentir mal, avoir la nausée ou avoir envie de vomir.

 

« Mains froides, cœur chaud. » (Proverbe français)
« Une parole venue du cœur tient chaud pendant trois hivers. » (Proverbe chinois) 
« Maison de paille où l’on rit vaut mieux que palais où l’on pleure. » (Proverbe chinois)

Copyright © 2009 Georges H. Chakkour – Tous droits réservés

Cueillette du jour (Vendredi 2 Avil 2010)

Sens et différence entre Limace et limaçon, escargot ou colimaçon… Expressions, locutions et tournures

Limace : Mollusque rampant sans coquille apparente (ou si l’on préfère un « escargot sans coquille ») muni de quatre tentacules… principalement herbivore, connu surtout pour être nuisible aux cultures maraîchères.
Limaçon : Synonyme vieilli d’escargot dont plusieurs espèces sont comestibles. 
Escargot : Espèce de limaçon portant sur son dos une « coquille spiralée » qui lui sert d’abri. Sa tête est munie de deux paires de tentacules (familièrement appelés cornes) dont les plus longs portent les yeux.  
Colimaçon : Nom de l’escargot dans certaines régions.
Escargotière : Endroit où l’on élève les escargots en vue de leur consommation. 

Locution, expressions et tournures
Quelle limace : Se dit d’une personne lente et molle.  
Il avance comme un escargot (ou à la vitesse de l’escargot) : Très lentement.
Des corps, des chairs mollasses : mous, flasques.
Il est retiré chez lui comme un limaçon dans sa coquille : Il ne voit personne, vit retiré et solitaire (comme un ermite dans sa grotte).
C’est un limaçon qui sort de sa coquille, se dit d’un « homme de néant qui veut paraître au-dessus de sa condition ». (Le Petit Littré)
Avancer avec la lenteur des limaces (la limace ne porte pas de coquille externe… ce qui n’avance pas beaucoup sa marche semble-t-il, du moins dans cette expression).
Escalier en escargot (on dit aussi un escalier en colimaçon ou simplement « escargot ») : Escalier en spirale, dont les marches sont disposées en hélice autour d’un support de pierre ou tout autre cylindre en fer ou en bois.

Jeu de mots 
Dans ce coin perdu, les colis les plus urgents arrivent à dos de colimaçon…
Le cargot avance comme un escargot (à la vitesse de l’escargot).