Menu

Georges H. Chakkour

Georges H. Chakkour, le fondateur de la maison d’édition Jeune Lévrier, est avant tout un humaniste. À ce titre, il est d’abord citoyen du monde. Né à Alep, en Syrie, ses parents émigrèrent au Liban alors qu’il avait à peine quatre ans. Il fit ses études scolaires au Collège de la Salle de Beyrouth et, très tôt, fut attiré par les études musicales.

Depuis la guerre civile qui a ravagé le Liban, il a vécu et travaillé en France, à Paris, ville qu’il adore pour ses richesses intellectuelles et son art de vivre, puis à Jeddah et à Riyad, en Arabie Saoudite, avant de venir s’installer définitivement à New York, Terre d’accueil de la Mission Daheshiste.

Tout comme Cyrano de Bergerac, le grand auteur français du XVIIe siècle, il pense que :

« Un honnête homme n’est ni Français, ni Allemand, ni Espagnol, il est Citoyen du monde, et sa Patrie est partout. »

 

l’auteur et ses projets littéraires et artistiques:
L’Ami des arts et du livre… ses projets d’avenir

Un homme d’affaires américain d’origine libanaise qui n’a qu’une passion : la lecture, avoue-t-il ! Depuis la guerre civile qui a ravagé le Liban en 1975, Georges H. Chakkour a vécu deux ans en France, où vit et réside une grande partie de sa famille (tous Français depuis trois générations), puis sept ans en Arabie Saoudite , où il s’est occupé des grands chantiers de construction de la famille Chakkour.

L’année de la disparition du Docteur Dahesh, en avril 1984, Georges Chakkour décide de venir s’installer définitivement à New-York, qui est aussi la Terre d’accueil de la Mission Daheshiste.

Il dirige depuis le Bureau d’architecture du groupe familial et s’intéresse de près à la bourse des métaux précieux.

Follement passionné d’arts graphiques, de sciences sociales et de littérature, il a beaucoup lu et beaucoup écrit, mais n’a jamais rien publié.

Depuis quelques années, il a commencé la rédaction d’une Encyclopédie Universelle Daheshiste, actuellement en vingt-quatre volumes.

Il a aussi le proje(« mon grand dada… un de ces rêves irréalisables » dit-il) de créer à New York un Petit Musée de la Gravure et de la Lithographie (du XVIe siècle à nos jours), et qui portera le nom de Dahesh.

« Dahesh la Rencontre », « le Daheshisme à vol d’oiseau » et tout dernièrement « Le Rêve brisé de Fayçal el-Hâchimi » sont les premiers titres de romans, études et essais politiques et sociaux qu’il publie aux édtions Jeune Lévrier, maison fondée par ses soins. 

Copyright © 2009 Georges H. Chakkour – Tous droits réservés